3 astuces pour stimuler la mémoire des seniors

Ils apparaissent en général autour de 60 ans, et figurent parmi les premiers signes du vieillissement cérébral. Les troubles de la mémoire suscitent l’angoisse chez les seniors, car ils remettent en cause leur précieuse autonomie. Heureusement, ce processus n’est pas irréversible ! En effet, il existe plusieurs méthodes pour stimuler la mémoire des seniors et revitaliser leurs capacités cognitives. Découvrez ci-dessous comment aider vos grands-parents à oublier définitivement leurs problèmes de mémoire !

 

Bouger pour booster ses cellules grises

Monter les escaliers, aller chercher son pain à pied, nager ou faire  du vélo : bouger régulièrement permet de rester en forme plus longtemps. Mais saviez-vous que l’activité physique améliore également les capacités cérébrales ? En effet, le cerveau bénéficie d’une meilleure irrigation sanguine durant et après l’effort, ce qui favorise la neurogenèse et augmente le volume de matière grise. Il est donc possible à tout âge de créer de nouvelles connexions neuronales et ainsi pallier au vieillissement naturel des neurones. De plus, les dernières études sur le sujet mettent en évidence l’effet neuroprotecteur de l’exercice physique.

On sait désormais que bouger quotidiennement permet de retarder l’apparition et le développement de troubles neurodégénératifs tels que la maladie d’Alzheimer. Attention, pas question pour autant de transformer votre mamie en marathonienne ! Toute activité physique de loisir (promenade, jeu en extérieur, pilates) ou domestique (bricolage, jardinage, ménage) contribue à la bonne santé cérébrale des seniors. Si vos grands-parents sont plutôt du genre sédentaires, commencez par leur proposer une petite balade à leur rythme, même sur une très courte distance. Au fil du temps, vous pourrez en augmenter progressivement la durée et l’intensité !

 

Stimuler sa mémoire avec des exercices ludiques

Stimuler sa mémoire avec les échecs

Il existe une multitude d’exercices de mémorisation pour seniors, au format papier ou digital, visant à stimuler le cerveau. Et pour cause : à partir de 50 ans, il est recommandé de réaliser quotidiennement des activités engageant les capacités cognitives afin de retarder l’apparition des troubles de la mémoire. Alors, pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable en privilégiant les exercices ludiques qui favorisent la réflexion et la concentration ? Quand vous rendez visite à vos grands-parents, proposez-leur une partie d’échecs, un Scrabble ou un tarot ! Pratiqués régulièrement, ces jeux de société constituent une véritable gymnastique cérébrale pour les seniors, et permettent de partager des moments inoubliables en famille.

Lorsque vos grands-parents sont seuls, encouragez-les à lire le journal chaque jour, ou à faire des mots-croisés. Et si vous cherchez un moyen original de les aider à travailler leur matière grise, offrez-leur un journal de famille personnalisé ! Customisé chaque mois par les membres de votre famille via un ordinateur ou une application mobile dédiée, le journal est imprimé sur du papier de qualité et envoyé à son destinataire qui peut lire et relire les nouvelles mensuelles de sa tribu en attendant le prochain tirage. Libre à vous d’y placer les photos de votre choix, des textes personnalisés, une grille de sudoku ou même quelques devinettes pour muscler le cerveau de papy et mamie ! 

Cultiver sa vie sociale et affective

Bonne nouvelle : une vie sociale riche et diversifiée est un formidable dopant naturel pour le capital mémoire ! Créer des liens et multiplier les interactions sociales est excellent pour conserver un esprit vif et alerte à mesure que l’âge avance. Cependant, la retraite entraîne parfois un sentiment d’isolement et de solitude pour les personnes habituées à mener une vie très active en contexte professionnel. Demandez régulièrement à vos grands-parents des nouvelles de leurs amis, et incitez-les à s’impliquer dans des associations en fonction de leurs centres d’intérêt. Excursions culturelles, cours de gym, bénévolat : tout ce qui favorise les échanges sociaux est bon pour les méninges !

Scrabble pour stimuler sa mémoire

Les seniors isolés ont davantage de risques de développer des symptômes dépressifs, pouvant entraîner une diminution des capacités cérébrales et des troubles mnésiques plus fréquents. Si vos grands-parents se déplacent difficilement, les réseaux sociaux peuvent constituer une bonne alternative pour rompre la solitude. Et oui, le rapport des seniors aux nouvelles technologies a considérablement évolué au cours des dernières années : les baby boomers sont devenus des silver surfers ! À travers les médias sociaux, vos grands-parents pourront rencontrer (même virtuellement) des personnes partageant les mêmes passions et échanger sur des sujets qui leur tiennent à cœur. Enfin, cultiver et renforcer le lien intergénérationnel est un atout prodigieux pour revitaliser les capacités cognitives des seniors. L’interaction familiale est sans doute la source d’échanges la plus riche pour nos grands-parents car elle leur donne l’occasion de transmettre, partager, questionner, et apprendre sans cesse !

 

Sabine André (super contributeur externe )